Variations Goldberg sur clavecin de rêve

4 avril 2017 § Poster un commentaire

Le clavecin que vous entendrez est la copie somptueuse d’un instrument allemand à deux claviers réalisé en 1735 par un facteur d’instrument allemand de Thuringe, Gottfried Silbermann. Réalisé en 1995 par Frédéric Bal et  Anthony Sidney, il appartenu à ce dernier jusqu’en 2016. Cet instrument est particulièrement adapté au répertoire baroque allemand. Sa registration est riche: 8 pieds, 4 pieds, nasal, et l’accouplement du clavier est en dogleg, c’est-à-dire que le fait de jouer sur le clavier inférieur n’actionne pas les touches du clavier supérieur, ce qui rend le jeu plus léger et plus rapide.

Ce clavecin a servi pour une vingtaine d’enregistrements de prestige parmi lesquelles « Bach, A la maniera italiana », par Rinaldo Alessandrini (Naïve), « le Fandango » de Soler par Andreas Staier (Teldec),  les « Variations Goldberg » et le « Clavier bien tempéré » par Céline Frisch et un enregistrement de Gustav Leonhardt sous le label Alpha.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Variations Goldberg sur clavecin de rêve à La Dive Note.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :