Etincelles de sens et de sons

17 septembre 2018 § Poster un commentaire

Affiche 13 octobre

Debussy et la musique française 

Entre l’emblématique Prélude à l’Après-midi d’un Faune qui bouleversa le cours de la musique et Fêtes, une des partitions les plus magiques et jubilatoires de Debussy, quelques joyaux de la musique française sont donnés.

On y retrouve Fauré en ses féconds vieux jours (1923), avec son lumineux Trio (dans une rare mais authentique version avec clarinette) mais aussi un Saint-Saëns en grande forme avec une Tarentelle des plus dynamiques…

Du côté des héritiers de Debussy, ce seront Olivier Messiaen et Philippe Hersant qui évoqueront chacun à la manière poétique qui leur est propre des thèmes qui auraient charmé Debussy. Tel l’amour du chant des oiseaux (Le Merle noir) ou le goût d’un certain archaïsme (Les Chemins de Jérusalem).

Enfin le Trio d’Augustin Braud, illustrera, s’il en était encore besoin, la vitalité de la jeune création musicale française d’aujourd’hui.

Claude Debussy

Prélude à l’Après midi d’un Faune, pour flûte et piano 10’

Gabriel Fauré 

Trio pour clarinette, violoncelle et piano 22’

Augustin Braud (né en 1994)

Power Trio, pour flûte, clarinette et violoncelle

 » …repêcher les étincelles de sens négligées… »

Création mondiale, commande de l’Ensemble Zellig

Olivier Messiaen

Le Merle noir pour flûte et piano 

Philippe Hersant (né en 1948) :

Les Chemins de Jérusalem, pour viole de gambe

Camille Saint-Saëns

Tarentelle, pour flûte, clarinette et piano 7’

Claude Debussy

Fêtes (extrait des Nocturnes pour orchestre), pour flûte, clarinette, violoncelle et piano

 transcription dEtienne Lamaison

 

Publicités

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de septembre, 2018 à La Dive Note.