Ingmar Lazar

29 septembre 2019 § Poster un commentaire

Samedi 12 octobre – 2O h

Ingmar LAZAR

 Piano


Joseph Haydn
Variations en fa mineur Hob XVII/6
Ludwig van Beethoven
Sonate no. 32 op. 111
I. Maestoso – Allegro con brio ed appassionato
II. Arietta – Adagio molto, semplice e cantabile
Frédéric Chopin
Scherzo no. 3 op. 39
Pierre Boulez
Douze notations (1945)
Maurice Ravel
Oiseaux tristes
Une barque sur l’océan
(extraits des « Miroirs », M. 43)
Serguei Prokofiev
Sonate no. 3 op. 28

Ladies

15 septembre 2019 § Poster un commentaire

Samedi 28 septembre 2019 – 20h

Si rien n’est plus inégal et changeant que les destins des musiciens, que faut-il dire de ceux des musiciennes ? Le programme de ce concert se penche sur l’œuvre et la vie de quelques-unes au temps des impressionnistes, enlisées pendant si longtemps dans l’indifférence et le mépris. Laissons nous émouvoir par leur ardeur, leurs élans brisés, aux chemins semés d’humiliations et de succès dont on n’a pas encore effacé la trace aujourd’hui.

La musicienne, interprète ou compositrice se trouva longtemps aux prises avec une terrible ambivalence. D’un côté la musique, glorifiée par la bonne société, participait des accomplissements nécessaires au beau sexe au point d’en être un des tous premiers charmes, et de l’autre cette même société multipliait les interdits et couvrait d’opprobre les femmes talentueuses si elles passaient les bornes : jouer en public ou pire encore, gagner de l’argent, étant ainsi comparables aux hommes.

Pourtant la passion de la musique fit tout risquer à certaines et endurer les rançons de leur succès. Saluons Pauline Viardot, muse de Gounod, adorée par Tourgueniev, inspirant à Schumann son « Liederkreis ». Saluons Lili Boulanger, brillante comète à la brève carrière. Découvrons Amy Beach, virtuose, compositrice autodidacte au langage passionné et la pianiste française Cécile Chaminade, soutenue par Georges Bizet. Écoutons la britannique Rebecca Clarke, à la carrière américaine, dont la musique s’envole dans les sommets de la modernité. Sans oublier Florentine Mulsant, née en 1962, dont la verve poétique semble émaner de ses brillantes aînées.  Hélène Schmitt

 Concert dédié à la mémoire de Madame Reid

Pauline Viardot (1821-1910)

Six morceaux pour violon et piano, composés pour son fils Paul

Romance, Bohémienne, Berceuse, Vieille chanson, Mazourke, Tarentelle

Cécile Chaminade (1857-1944)

Deux morceaux pour violon et piano opus 31, dédiées à Madeleine Godart et à M. Marsick, Paris 1884

Andantino, Romanza 

Lili Boulanger (1893-1918)

 Trois pièces pour violon et piano, dédiées à Yvonne Astruc, Paris 1914

 Nocturne (Paris 1911), Cortège (1914) D’un matin de printemps 1917)

Rebecca Clarke (1886-1979)

Trois pièces pour violon et piano

Lullaby (1918) Midsommer Moon (London 1926) Chinese Puzzle (London 1925)

Florentine Mulsant (1962)

Jardins d’étoiles pour violon et piano opus 44, 2012 

Amy Beach (1867-1944)

Trois pièces opus 40 pour violon et piano dédiées à Maud Powell, Boston 1898

La Captive, Berceuse, Mazurka

Romance

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de septembre, 2019 à La Dive Note.